Témoignages

SAP d'Aubange : Présentation du Groupe d'Entraide Parents en Sud-Luxembourg

Se réunissant dans l'extrême sud de la Province de Luxembourg (à Athus, commune d'Aubange), ce groupe d'entraide a la particularité d'être le seul à se poser spécifiquement sur cette problématique dans notre verte Province (ou en tout cas le plus ancien encore en activité) tout en ayant un fonctionnement original qui lui est propre.

Epaulés par deux thérapeutes familiaux, les participants se rencontrent tous les mois depuis 2003 au sein de ce groupe de parole. Celui-ci constitue un lieu d'échange et de soutien qui permet aux parents (et parfois aux frères et soeurs) de sortir de leur isolement et de partager leur quotidien.

Dans notre approche, nous considérons qu'un jeune confronté à des problèmes de dépendance entraîne toute sa famille dans un bouleversement qui remet en cause les règles de vie, les valeurs, l'affectivité, le fonctionnement du couple parental, etc. Notre fil conducteur consiste à mettre en lumière les capacités, souvent cachées, dont chacun dispose pour faire face à la toxicomanie. Ensemble, on se rend compte qu'il est possible de vivre des conflits tout en aimant et de continuer à aimer tout en marquant son désaccord ...

Le groupe est donc invité à entrer dans un processus où chacun va parler de ses difficultés en ayant la possibilité de poser des questions et d'expérimenter des attitudes nouvelles afin d'engendrer des changements personnels qui ne manqueront pas de faire échos en famille.

Malgré cette courte présentation, il nous est apparu difficile d'exprimer et de montrer en quoi la dynamique de notre groupe est particulière, cela se vit ...

C'est pourquoi, plutôt que de passer par des témoignages écrits, nous avons préféré illustrer ce vécu par de petites phrases, des morceau choisis, qui reflètent assez bien les thèmes et les échanges qui caractérisent la trame de fond de nos rencontres.

Bien qu'elles ne soient pas systématiquement présentes, ces "citation" égrènent régulièrement nos moments de partage et "résonnent" souvent avec les sujets abordés. Dès lors, il nous parait important de les offrir à tous les proches qui consultent ce site.

Pour débuter ce "carnet de route", nous avons sélectionné un texte(1) qui illustre à lui seul de nombreux thèmes qui reviennent de façon récurrente lors des premières rencontres, avec en arrière plan la question quasi inévitable, pour les parents concernés : "qu'est-ce qu'on a fait ou pas fait pour en arriver là .. On ne mérite pas ça !"

Sur un ton plutôt humoristique, ce texte met en images des réalités souvent présentes. Il rappelle des échanges que nous voulons déculpabilisant et qui évoquent toute une série d'événements et de situations qui jalonnent l'histoire des familles ...

Bien que caricatural, il évoque sans jugement ce fameux "Père Missif" et la "Mère Veilleuse" qui, si on y regarde bien, nous rappellent finalement tous un petit quelque chose ...

(1) télécharger le texte de Bruno Coppens

Exemples de citations utilisées dans le groupe parent du_Sud Luxembourg.pdf

La clinique Notre-Dame des Anges à Liège

Ce témoignage est issu d'une personne ayant participé pour la première fois aux séances d'informations destinées aux proches de personnes ayant un problème avec leur consommation, plus particulièrement avec l'alcool. Ces séances en groupe ont lieu une fois par mois à Liège. Elles sont animées par du personnel spécialisé détaché de la clinique psychiatrique Notre Dame des Anges située à proximité du lieu où elles se déroulent.

Dans ces séances, tout le monde est le bienvenu ; bien sûr l'entourage de la personne consommant de manière problématique mais également le consommateur désirant se soigner. Les groupements d'entraide y participent aussi en tant qu'invités. Ce sont des séances ouvertes que chacun peut fréquenter une ou plusieurs fois selon son choix. Cette personne contacte par message électronique un des intervenants de l'équipe animatrice de ces séances...

Témoignage : de Monsieur X

Bonsoir,

Je me permets de vous recontacter suite à la réunion de jeudi soir, réunion très intéressante mais que j'ai vécu très difficilement. J'ai beaucoup réfléchi afin de savoir s'il était opportun de vous en parler.
En effet, vous proposez ces réunions et c'est finalement à chacun de nous de voir si elle nous conviennent ou pas.

Vous pouvez découvrir la suite du témoignage de X en cliquant ici ( Document PDF)

Groupe de Solidarité de l' A.S.B.L. Trempoline

Les témoignages que vous lirez ci-après proviennent de parents et de proches de personnes participant au Groupe de Solidarité de l'A.S.B.L. Trempoline. Il s'agit d'un groupe d'accompagnement des parents et des proches de personnes présentant des problèmes d'assuétudes, que ces usagers de drogue s'intègrent ou non dans un processus de changement (Communauté thérapeutique, programme ambulatoire, de substitution, centre de crise...)

L'objectif principal est de les accueillir et les soutenir dans une analyse de la demande et une aide différenciée. Celle-ci a pour effet de rompre l'isolement et offrir un lieu sécurisant permettant l'échange d'expérience, l'apprentissage, l'écoute et le dialogue.

Il s'agit également de sensibiliser et mobiliser les familles et les proches à une dynamique d'auto-aide, base méthodologique de notre institution ayant comme principe, "Ne me dis pas ce que je dois faire, mais dis-moi ce que tu as fait".

Témoignage : de Luc B.

Nous sommes arrivés au Groupe de Solidarité parce que nous étions un peu perdus face à la situation de notre fils.

Même si, au début, j'étais très réticent pour participer à un groupe de parole, j'ai pu très vite constater que cela m'apportait beaucoup de positif en termes de réconfort et de soutien moral. Grâce à notre remise en question cela a d'abord changé notre relation de couple, pour ensuite évoluer au fur et à mesure.

Vous pouvez découvrir la suite du témoignage de Luc.B en cliquant ici ( Document PDF)

 

Témoignage : de Christine & Luc

Comment pourrais-je oublier ce samedi  23 février 2008, notre première réunion famille à Trempoline, nous sommes arrivés avec beaucoup d'appréhensions et de questions: que vas t'on penser de nous? Comment oser raconter ce qui a été notre épreuve pendant 15 ans? Notre fils rentrait le 25/2 (donc le lundi) à Trempoline.

Vous pouvez découvrir la suite du témoignage de Christine & Luc en cliquant ici ( Document PDF)

 

Témoignage : de Marie-Anne

Voici 2 ans, j'ai fait connaissance avec Trempoline. Mon fils entrait en interne dans l'institution pour problème avec les drogues, l'alcool, les médicaments.

Informée de son existence, j'ai assisté au Groupe de Solidarité.

Vous pouvez découvrir la suite du témoignage de Marie-Anne en cliquant ici ( Document PDF)